​1222 – 1227 Prédicateur en Italie et en France

Suivez-nous sur

En septembre 1222, à Forlì, des Frères Franciscains et Dominicains célébraient ensemble des ordinations sacerdotales. À l’heure de la conférence, le frère Gardien demanda aux Frères Dominicains de prendre la parole, mais tous se refusèrent. Il s’adressa alors au frère Antoine qui, après quelque résistance, accepta de parler révélant une connaissance des Écritures et une clarté d’exposition qui suscita l’admiration de tous.

À partir de ce jour, le frère Gratien lui confia la charge de la prédication à Rimini et dans toute la région où sévissait l’hérésie cathare, et Antoine parcourut les routes de l’Italie du Nord, puis du sud de la France jusqu’à Limoges ranimant les communautés désemparées, confondant les hérésies et ramenant clercs et fidèles à la morale de l’Évangile.

Mais c’est en 1223 que François confia à frère Antoine par une lettre parvenue jusqu’à nous, la mission d’enseigner la théologie aux Frères, créant ainsi, d’abord à Bologne, puis à Montpellier, Toulouse, et plus tard à Padoue, les premières écoles de théologie franciscaines.

Antoine fonda plusieurs communautés en France et fut Custode de Limoges jusqu’en 1227, lorsque, après la mort de saint François en 1226, il fit retour en Italie, en passant par la Province. D’abord à Assise, pour le chapitre général du 30 mai 1227, jour de la Pentecôte, et l’élection du successeur de François, il reçut ensuite la charge de supérieur provincial de Milan et du Nord de l’Italie.