Couvent et cloîtres

Suivez-nous sur

Du côté sud de la Basilique est bâti le couvent franciscain, sur l’emplacement même de l’humble maison habitée par saint Antoine. Il se développe autour de cinq cloîtres : les cloîtres du Paradis, du Noviciat, du Magnolia, du Général et du Musée (ou du bienheureux Luc). Le cloître du Noviciat, élégant et fascinant, doit son nom à l’aile du couvent, qui donne sur ce cloître, où se trouvent les cellules des jeunes qui se préparent à la vie religieuse franciscaine.
Dans le cloître du bienheuheux Luc, les pèlerins peuvent visiter le Musée antonien et le Musée de la dévotion populaire, tandis que dans le cloître du Général on trouve une intéressante exposition multimédia sur la vie de saint Antoine.
Dans ce couvent, qui connut, au cours des siècles, de très nombreuses vicissitudes, vécurent des religieux devenus illustres par leur sainteté, leur culture ou les postes élevés qu’ils occupèrent dans l’Église catholique.
Le pape Sixte IV y fut étudiant (XVe s.). Pie VI et Pie VII y vinrent en pèlerinage et, en 1982, saint Jean-Paul II y fit une halte lors de sa visite pastorale à Padoue.